Les raisons pour lesquelles employeurs et employés doivent s’unir pour mener campagne contre le cancer du côlon.

‘Si tu ne connais pas ton ennemi, tu ne gagneras jamais la guerre’. C’est le point de départ de ma lutte contre le cancer du côlon. Comme gastro-entérologue, j’ai observé trop de cancers du côlon au cours de ma carrière de près de 30 ans au sein de l’hôpital Sint-Vincentius d’Anvers. Annoncer chaque mois à 7 personnes qu’elles sont atteintes d’un cancer du côlon, année après année, mois après mois, n’est vraiment pas réjouissant. Ma plus grande frustration a été que ces personnes tombaient chaque fois des nues. « Pourquoi moi ? », « Comment est-ce possible, je mène tout de même une vie saine ? », « Je passe un contrôle chaque année dans mon entreprise », « Je viens de faire faire une analyse de sang », …

Il est regrettable de constater qu’en 2017, des gens sont toujours atteints d’un cancer du côlon et en meurent par défaut d’information. Et cela à une époque où nous vivons en pleine société d’information. Cela paraît être le monde à l’envers, certainement lorsqu’il s’agit du cancer du côlon.

Vous pouvez vous-même répondre aux questions suivantes :

  • Combien de personnes de votre entreprise seront-elles un jour confrontées au cancer du côlon ?
  • Combien de Flamands perdent chaque jour la lutte contre le cancer du côlon ?
  • Combien de victimes mortelles compte-t-on chaque jour en Europe ?
  • Quand se déroule le Mois international contre le Cancer du Côlon ?
  • Quelle est la couleur du ruban qui fait figure de symbole de la lutte contre le cancer du côlon ?
  • À combien s’élève la probabilité de guérison lorsque le cancer du côlon est détecté à un stade précoce ?

Je n’en veux pas au lecteur de ne pas connaître toutes les réponses. Je veux toutefois l’aider à y répondre. De plus en plus d’entreprises accordent une grande importance à « l’entrepreneuriat socialement responsable ». Ne serait-ce pas merveilleux de mettre fin au cancer du côlon dans votre propre entreprise ? Peut-être celui dont est atteinte votre secrétaire, votre plus fidèle collaboratrice, ou votre femme de ménage ? Car ne l’oubliez pas, personne n’est à l’abri.

« Partager la connaissance pour sauver des vies ». Cela ne doit pas rester un slogan creux. Le tantième groupe de travail chargé d’examiner le problème peut sans problème être remplacé par un groupe d’action. Je puis vous assurer que celui-ci donnera rapidement des résultats, même dans votre entreprise. Je parle d’expérience.

Fin 2015, j’ai décidé de réorienter encore ma carrière. De « la salle d’opération » à « l’auditoire », pouvait-on lire dans la presse. Je suis heureux d’avoir franchi le pas pour donner encore plus d’informations et d’explications. Je ne l’ai pas encore regretté une seule seconde. Je peux ainsi sauver encore plus de vies, éviter plus de souffrances et faire économiser plus de frais. Une situation gagnant-gagnant qui peut également s’appliquer à votre entreprise.

Je suis heureux de voir que toutes les pièces du puzzle s’assemblent. Passion, mission, vocation et profession … je vous invite à rechercher « ikigai » sur Google ! J’ai découvert le sens de la vie.

Quelqu’un a dit un jour : « The best campaign is the one that is done, not the one that is discussed for many years ». Connaissez-vous l’histoire des citations, savez-vous qui a dit cela un jour ? N’hésitez pas à me le faire savoir !

Vous l’apprendrez certainement au cours de ma conférence !

#fortensemble,

Luc Colemont

www.stopdarmkanker.be

http://www.stopdarmkanker.be/stop-cancer-colon/ (inscrivez-vous ici à la conférence et lisez les réactions des personnes qui y ont assisté)